Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu mairie | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie d'Ancenis

Recherche

Menu principal

AGENDA

AccueilRestez informés > AgendaEXPOSITION ANTOINE BIROT "LA NECESSITE D’AVANCER" - PRESENCE DE L’ARTISTE
Envoyer à un ami

EXPOSITION ANTOINE BIROT "LA NECESSITE D’AVANCER" - PRESENCE DE L’ARTISTE

Du 01/09/2018 au 30/09/2018

Heure : Ouverture les mercredis, samedis et dimanches de 15h à 18h.
Lieu : Chapelle des Ursulines, avenue de la Davrays.

Antoine Birot utilise les volumes, l’espace et le mouvement pour traduire l’univers qui l’entoure. Il maîtrise la transmission du mouvement avec ses sculptures mécaniques mélangeant divers matériaux et le bronze. Il travaille aujourd’hui ce matériau autour du thème de la cité utopique. Il réalise des performances, des installations et des vidéos.

Ils poussent une mappemonde, tirent un mécanisme immense dont on contemple les ombres sur le mur, effacent inlassablement les traces de leur pas... Les petits hommes qu’Antoine Birot a fondus en bronze avancent dans la vie. Ils sont parfois si lents qu’on ne remarque pas tout de suite qu’ils sont en mouvement.
Ces « curieuses mécaniques » inclassables sculptures contemplatives sont pleines de mélancolie, et d’insolite poésie. Cinq drôles de machines cliquettent, ronronnent doucement, animées par d’improbables jeux de bielles, chaînes de vélos, mécanismes d’horloges de monuments, tout un engrenage de mouvements qu’on finit par intérioriser et qu’il est peut-être vain de comprendre.
C’est sur les bords de la Loire, à Rochefort-sur Loire, dans un immense atelier de 250 m2, qu’Antoine Birot invente ses machines géniales et brinquebalantes, ses images comme il les appelle, imagine leurs structures fragiles et vivantes, animées de complexes systèmes.
« J’ai toujours été attiré par les inventions du début du XXe siècle, les premiers essais de mise en mouvement des images, mais aussi toutes les inventions arts et métiers, les machineries archaïques. Tout ce que je réalise aurait pu se concevoir il y a plus de 100 ans. »
Son travail est traversé par celui de l’horloger, du cinéma d’animation, les techniques anciennes, artisanales, archaïques... Il a toujours bricolé et un grand-oncle, à qui on apportait toutes les horloges du village, en panne a peut-être inspiré ses installations oniriques.

Entrée libre.