Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu | Aller au menu mairie | Aller aux liens divers | Aller à la recherche

Mairie d'Ancenis

Recherche

Menu principal

ACTUALITÉS

AccueilRestez informés > ActualitésRetour sur la cérémonie commémorative du 5 août
Envoyer à un ami

Retour sur la cérémonie commémorative du 5 août

Publié le 5 août 2016
Ce vendredi 5 août était commémoré le 72ème anniversaire de la libération d’Ancenis. A cette occasion, et pour la première fois, la commune de Saint-Géréon était associée à la cérémonie.

Charles FONTENEAU, Président de l’Union Nationale des Combattants d’Ancenis et Saint-Géréon, a pris la parole avant le début de la cérémonie pour rendre hommage aux victimes de Nice et au père Hamel.
Ensuite, durant la cérémonie, Martine CHARLES, première adjointe de la ville d’Ancenis, a lu un texte en hommage au docteur Georges BOUSSEAU qui fut maire de 1925 à 1945. Celui-ci était titulaire de nombreuses décorations dont la Croix de guerre et la Légion d’honneur en raison de son comportement exemplaire et courageux durant la Grande Guerre.
Martine CHARLES a évoqué son action en 1944 "A l’occasion du 72ème anniversaire de la libération d’Ancenis et de Saint-Géréon, nous voulons rappeler quelle a été son action [...]. Dans la nuit du 4 au 5 août 1944, le pont est bombardé par les alliés, mais des bombes atteignent malheureusement le quartier de l’Eperon faisant trois victimes civiles. Le docteur BOUSSEAU est l’un des premiers sauveteurs accourus lors de cette nuit tragique. Les forces américaines investissent Ancenis le 5 août 1945 à 14h et repartent le jour-même. Le bruit a rapidement couru que les Allemands allaient réoccuper la ville. Sentant le danger qui menace, le docteur BOUSSEAU se lance en vélomoteur à la recherche des Américains dans la région de Pouancé afin de les convaincre de revenir. Aujourd’hui, nous rendons hommage à ce serviteur dévoué dont le seul intérêt a été jusqu’au bout la préservation de sa ville et le bien-être des ses habitants."
La rue de la Providence (où se situe la sous-préfecture) porte depuis le mois de mai dernier le nom de "rue du Docteur BOUSSEAU".
Ensuite Martine CHARLES et Thierry MICHAUD, Maire de Saint-Géréon, ont déposé une gerbe au pied du monument F.F.I.